Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Lili

Pierre Paul Marchini a dit:

             " Il y a toujours une lumière au bout du tunnel, mais parfois elle est difficile à voir"

lumière tunnel

Les semaines passèrent et notre désespoir restait à son apogée. Mon mari et moi-même souffrions de faire autant de mal à notre fille.

 

parents triste

 

Nous étions triste de la voir dans cet état et de lui imposer cela. Mais nous savions que c'était pour son bien. Cependant, le passage incontournable pour que notre fille accepte que son "amoureux" est bel et bien un manipulateur pervers narcissique, c'était qu'elle le reconnaisse et l'accepte. Lui faire comprendre que l'amour c'est pas ça, et éviter qu'elle retombe sur un personnage identique dans le futur. Et là, comment faire ???

 

interdit

 

Donc, retour pour mon mari et moi-même chez le spécialiste pour mettre en place une stratégie la plus optimale possible (si je puis dire). Au final, nous avons décidé qu'elle pourrait voir ce fameux Léo mais uniquement 2 fois par semaine durant 2 heures, dans un lieu public, et sous notre surveillance. Par exemple, sur une terrasse de café, au Mac Do, sur un banc au bord de la rivière. et nous, en tant que parents nous serions soit dans la voiture ou bien sur un autre banc histoire de les laisser discuter en "privé", mais en ayant un œil sur eux. Au final, je vous l'accorde, nous allions faire le "pied de grue" et cela allait être l'enfer.

 

Toutefois, comme vous le savez, notre fille à 16 ans, donc retour à la gendarmerie pour aménager le procès verbal d'origine. L'objectif était d'acter par la gendarmerie cette nouvelle procédure, ainsi, si ce brave Léo ne respectait pas la procédure, nous porterions plainte pour détournement de mineur.

gendarmerie

 

Mais voilà, un gendarme reste un gendarme, et il se doit de faire son travail au mieux. Vue la situation et après avoir eu connaissance des derniers éléments, les gendarmes ont fait un signalement au procureur de la République sur l'attitude de ce garçon envers notre fille mineur.

 

De plus, ils ont rajouté que celui-ci avait interdiction de l'amener chez lui ou bien dans un quelconque membre de sa famille. Une femme gendarme nous a même proposé de rencontrer notre fille pour lui expliquer (comme une mère) que le comportement de ce garçon n'était pas normal.

Enfin un soutien !!!

Toutefois, pour éviter que notre fille ne soit convoquée chez le procureur, nous avons tenu à signaler que pour l'instant nous ne portions pas plainte.

Et maintenant, il fallait annoncer cela à notre fille !!!

Mais avant cela, j'ai rassemblé toute ma peur, mon courage et mes pleurs pour appeler la mère de ce jeune homme et lui signaler qu'ils n'avaient pas le droit d'approcher notre fille.

Et là, surprise !!

Elle a décidé que pour le bien des deux familles il était préférable que Léo et ma fille ne se voient plus. C'est ce qui pouvait nous arriver de mieux car aux yeux de notre fille, c'est pas nous qui avons mis fin à cette relation.

Et devinez ??

Ce brave Léo, plus fort que tout le monde et au-dessus de toutes les lois, a gentiment obéit à sa maman.

Il a largué notre fille en lui disant qu'il ne voulait plus nous voir; que lui il s'était déjà détaché d'elle depuis 1 mois mais que elle, il lui faudrait au moins 2 à 3 mois. Le coup de grâce d'un manipulateur qui veut toujours être le plus fort et faire mal là où il faut.

complicité

 

 

Les jours suivants furent difficiles. C'est un peu normal, non ?

Au jour d'aujourd'hui, et à l'heure à laquelle j'écris cette article, ma fille va bien. Elle a réussi à surmonter cette douloureuse épreuve. Il y a eu des hauts et des bas. Notre relation mère/fille reste encore fragile, mais avec le temps et la maturité, la complicité devrait revenir petit à petit.

 

 

 

examen

Malgré toutes ces épreuves durant son année du bac, elle a quand même réussi à avoir son bac scientifique avec la mention bien et en ce moment, elle est en prépa BCPST (classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la terre) pour rentrer dans les grandes écoles. Elle se classe dans le top 5 sur une classe de 48 élèves. Son objectif: être vétérinaire.

 

Notre fille a réussi à trouver la lumière à la sortie du tunnel. Je l'admire beaucoup, surtout après toutes ces épreuves.

Aujourd'hui, on ne parle plus de cette mésaventure qui a duré plusieurs mois, et qui justifie mon silence sur mon blog.

Si je devais écrire un livre, je dirai au monde entier :

aimez

Tendrement.

Lili.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article