Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Lili

Qui n'a pas entendu une personne s'excuser et dire:

"Excuse-moi, mes mots ont dépassé mes pensées" ? 

 

Mais peut-on vraiment excuser alors que le mal est fait?

Une fois peut-être mais au bout de plusieurs milliers de textos, le doute s'efface pour faire face à la réalité.

Et c'est grâce à ces nombreux textos que j'ai compris que ma fille était en danger.

 

Loin de moi l'idée de dévoiler toute la vie de ma fille, mais passage incontournable dans cette année de césure de mon blog et l'énorme influence sur ma courbe de poids (à suivre dans un prochain article), mon mari et moi-même avons très vite compris que ce fameux Léo était un manipulateur pervers narcissique.

Pour en être certains, nous avons consulté un spécialiste qui nous a largement aidé et j'ai eu la chance d'avoir eu un grand soutien de ma mère. Sans ces 2 personnes, jamais nous aurions pu récupérer notre fille.

Pour faire simple, car je pourrai en écrire des pages et des pages, ma fille était devenue "sa chose", "sa boniche" et "l'objet sexuel" de ce garçon. Son objectif: faire en sorte qu'elle coupe tout contact avec sa famille pour la récupérer à lui tout seul. Je vous promets que je n'exagère pas. Son plan d'attaque était bien rodé:

1°) qu'elle coupe tout contact avec moi,

2°) lui raconter tout ce qui se passait dans notre maison,

3°) lui faire accepter qu'elle est une victime et que lui il ne veut que son bonheur,

4°) infiltrer tout son réseau de copines afin de mieux la contrôler,

5°) qu'elle coupe contact avec son frère,

6°) qu'elle fugue et que sa famille était d'accord pour l’accueillir,

                                                                                                           7°) lui offrir de payer ses études.

Vaste et judicieux programme pour un manipulateur pervers narcissique, n'est-ce pas ?

Concrètement, voici un tout petit échantillon, et je dis bien un tout petit échantillon, de ce qu'il écrivait à ma fille (via les sms) pour la convaincre qu'elle était victime d'une famille qui ne l'aimait pas:

manipulateur

Chose réconfortante dans l'histoire, c'est que via les SMS, je n'ai jamais vu d'allusion sur mon poids. C'est peut-être le seul point positif que j'ai trouvé.

Au final, ma fille devait se "plier" à toutes ses volontés:

    - elle ne devait plus faire de goûter    (pourtant très sacré pour elle),

    - plus de maquillage,

    - elle ne devait manger que les mêmes choses que lui,

    - se lisser les cheveux,

    - raconter toutes ses journées, les discussions avec ses copines, avec sa famille,

 

manipulateur

 

Lui seul avait la vérité.

Il avait l’habileté de lancer l'idée dans la tête de ma fille tout en lui faisant croire qu'elle avait le choix. Mais au final, c'est lui qui dirigé tout.

Il avait réussi à intégrer toutes ses copines, lui avait donné un de ses portables du type "iphone" car ma fille en voulait un depuis longtemps pour remplacer son "Samsung". Ainsi, via la sauvegarde il pouvait tout gérer car c'était son portable à la base avec son compte.

A cet instant, il avait réussi à la convaincre de fuguer et d'aller vivre dans sa famille " si respectueuse" de toute la ville.

 

plan d'attaque

                           IL A FALLU AGIR TRÈS VITE POUR STOPPER CETTE MANIPULATION

1°) Direction les gendarmes avec dépôt d'un procès verbal pour incitation à la fugue sur un enfant mineur,

2°) Annoncer à ce brave Léo que son attitude relève de la pathologie et que c'est fini entre eux. Interdiction de la revoir,

3°) Expliquer à notre fille que l'amour c'est pas ça et qu'elle est devenue son objet,

4°) Lui couper tous contacts avec lui et les copines puisqu'il a réussi à pénétrer dedans.

5°) On lui a pris son ordinateur, son portable, sa tablette, et son argent pour éviter la fuite.

tristesse

 

Imaginez un peu l'état de notre fille !!! Et nous parents, est-ce que l'on a fait le bon choix ??? Avons-nous le droit de la rendre si malheureuse ???

L'important était que notre fille se reconstruise et qu'elle se rende compte elle-même que son "amoureux" n'était qu'un sale manipulateur pervers narcissique.

Tout cela se déroulant pendant les vacances, autant vous dire que les jours furent très longs. Certaines de ses copines sont venues la voir avec obligation de laisser tous moyens de communication à l'entrée de la maison. Et notre fille perdue, triste a obéit à l'autorité parentale (peut-être est-ce là la clé de la réussite)

Mais un manipulateur ne veut jamais avoir tort. Il veut toujours avoir le dernier mot. Dans la dernière partie (partie 3) vous verrez les moyens de justice employés afin de protéger notre fille mineur, essayer de lui ouvrir enfin les yeux et mettre fin à toutes cette dramatique expérience dont nous nous serions passées mon mari et moi-même.

Tendrement.

Lili.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article