Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Lili

Dans un de ses articles, Anne-Laure Gannac a dit:

  " Ce que je suis, c’est à la fois ce que je fais, ce que je sens, ce que je sais et ce que les autres voient en moi. Ce dernier élément peut m’encombrer ou me perturber bien plus que de raison."

qui suis-je

A partir de ces mots, mon cerveau s'est mis en phase "réflexion" et m'a amené à me demander les deux choses suivantes:

                   1°) Qu'elle image physique je renvoie aux autres,

                   2°) Qu'elle image physique j'ai de moi-même.

Ces deux questions vous paraissent un peu trop philosophique ? Pas d'inquiétude, je suis bien loin d'être une experte en philo. Au final, si je veux faire simple, je me suis aperçue que l'image réelle de mon corps est différente de celle que j'ai en tête. 

Comment je me définis du point de vue morphologique avec mes propres yeux ? Voilà la véritable question à laquelle je vais essayer de répondre à travers cet article.

Montre moi ton corps et je te dirai qui tu es !

La science a prouvé 6 sortes d'obésité selon son style de vie :

1. L'obésité de la nourriture: la plus répandue dans notre société, celle-ci est principalement due à un excès de nourriture et un manque d'activité physique.

2. L'obésité de l'estomac nerveux: provoquée par le stress, l'anxiété et la dépression         

       

3. L'obésité du gluten: provoquée par la ménopause et/ou un dérèglement hormonal.

                       

4. L'obésité métabolique: provoquée par un ballonnement de l'estomac et favorisée par l'alcool ou les problèmes respiratoires.

 

5. L'obésité de la circulation veineuse: provoquée par la grossesse ou bien les jambes gonflées, elle est souvent héréditaire.

 

6. L'obésité de l'inactivité: touche les parties actives dans le passé.

 

 

 

 

 

Alors, qui suis-je ?

Si je regarde une photo de moi, je peux dire que je suis du type 1 et 5, ce qui veut dire que, si je suis les définitions données par la science, je mange trop, je manque d'activité, et enfin, j'ai les jambes gonflées.

Par contre, là où la science se trompe, c'est qu'aujourd'hui, avec mon rééquilibrage alimentaire, je suis toujours dans le même type d'obésité, mais les définitions ne sont plus les mêmes. En effet, je ne me "goinfre" plus et je bouge.

Donc, aux yeux des gens, je suis une paresseuse et je mange à outrance. Mais moi, je me vois comme quelqu'un de normal avec une activité sportive: la marche.

La science n'est pas toujours le seul critère d'évaluation ...

Et vous, qui êtes-vous?

Tendrement.

Lili.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie 02/01/2018 11:45

Bonjour
Je ne connaissais pas ces images. Moi, je suis entre 2 et 3... Je pense. Oui concernant la partie basse c'est un héritage familial. Et c'est vrai que je suis aussi stressée depuis de nombreuses années.
Il ne faut pas non plus tirer des conclusions en se basant sur les apparences (préjugés). La morphopsychologie tire pourtant des traits de caractère de la forme du visage ou du corps. Quand on y pense, c'est absurde. (Les personnes à front large sont intelligentes ?)
Bonne année 2018 ! Surmontons les préjugés

Christiane 17/12/2017 12:21

Chence et ere Lili,
Tres bon article. C'est vrai que l'image que l'on a de soi et celle que l'on renvoie ce sont pas les memes! Les gens ne voient que notre apparence et ne savent rien de notre vie. Meme en faisant un maximum de sport, tant que l'on est en surpoids, les autres ne verront que l'apparence et non notre vie, alors quant a l'obesite... Alors que l'on mange plus sainement et bouge davantage que nombre de personnes nettement plus minces!
Nous avons aujourd'huii une vie saine et, nous, nous le savons!
Tendrement
Christiane

Lili 17/12/2017 13:45

Bonjour Christiane. Et oui, comme tu le dis, la seule différence entre nous et les autres, c'est que nous, nous le savons. Mais il faut bien avouer que parfois c'est pas toujours facile. De la motivation et de la persévérance sont certainement le secret.... ou pas. Va savoir...
Affectueusement.
Lili.